Masque facial

Masque facial

La structure de ce masque, composé d’une tête humaine au sommet de laquelle se dresse une tête presque identique, mais plus petite, est inhabituelle pour une œuvre baga. D’autres créations baga, comme par exemple les cimiers zigiren-wondë (masques de la « jeune » « mariée »), présentent en revanche le même degré de réalisme dans l’exécution des visages que ce masque-ci, qui contraste du reste fortement avec les masques d’mba aux traits stylisés.

Étant donné que cette pièce s’apparente fortement à la tête d’une figure féminine agenouillée ayant fait partie de la collection Vlaminck (inv. 1001-3), il n’est pas impossible que les deux œuvres proviennent d’un même atelier. Cette sculpture a elle aussi pour caractéristique un visage ovale et oblong, qui s’avance légèrement au niveau de la partie buccale, un front assez bas, des yeux en forme d’amande, un sillon transversal à la racine du nez, un nez fin et une bouche légèrement arquée. Sa coiffure est en outre comparable à celle du masque présenté ici : séparée du front par un rebord horizontal, elle se termine sur les côtés par deux longs favoris prenant place devant les coquillages qui, bien que positionnés assez haut, tiennent lieu d’oreilles. Dans le cas du masque, le motif à base d’arêtes gravées en creux est moins élaboré.

Nous ne disposons d’aucun élément permettant de connaître la fonction de ce masque, unique en son genre. De nouvelles recherches n’ont pu apporter de réponse à cette question. Selon Lamp, qui a consacré un ouvrage aux divers masques baga, ce peuple a cessé d’exécuter ses rituels traditionnels depuis les années cinquante, et l’usage du masque est par conséquent tombé en désuétude. Ce n’est qu’au cours des dernières années qu’un regain d’intérêt pour la tradition s’est fait sentir, en particulier dans les rangs des générations montantes. Lamp a noté un retour progressif des traditions supposant l’utilisation de masques, et a même constaté au cours de ses recherches sur le terrain l’apparition de nouveaux types de masques.