Masque planche

Masque planche

Une planche rectangulaire pour le créer, du kaolin pour l’endurcir, des grains d’abrus pour lui donner
une forme, des fibres végétales teintes en noir pour le coiffer, voilà le Dó et son masque kinta-loniakê,
symbole des Tussian et de leur société. Les Tussian sont scindés en deux groupes majeurs ; l’un, fixé dans la falaise au nord de Tagalédougou, constitue
le noyau le plus ancien ; l’autre, installé dans le district
de Tussiana, forme les Tussian du Sud. Bien que
parlant aujourd’hui deux dialectes différents, les
deux groupes jouissent de la même parenté culturelle
et ont en commun la même institution initiatique du
Dó, source de leur organisation sociale et religieuse.

Le Dó comprend une petite initiation qui se pratique
dans les années impaires et dure très peu de temps,
et une grande initiation tous les quarante ans environ,
pendant laquelle les initiés passent trois mois en
brousse. Durant cette période, ils acquièrent de
nouveaux noms renvoyant à un animal donné.

L’attribution du nom animal constitue le moment
majeur de la vie de tous les Tussian. En réalité,
chaque animal est associé à l’une des catégories
d’entités tutélaires des corporations constituant la
société, et ayant chacune sa propre typologie de
masques. Ce n’est donc qu’après cette « affiliation
sacrée » qu’un initié pourra atteindre aux secrets de
la corporation qui ira l’accueillir, et revêtir, au temps
du Dó, son masque animal.

La corporation des devins coiffe toute la société.
Elle est considérée comme la plus noble et est associée
au plus noble des animaux : l’oiseau.

Il y a le mpié – héron garde-boeuf, plus connu
comme pique-boeuf –, le nsira – petit oiseau chanteur
–, le kinta – pêcheur géant… C’est la tête de ce
dernier qui trône sur le masque loniakê ci-contre,
surprenant par sa forme simple, et pourtant chargée
de toute la spiritualité que requiert son rôle : donner
identité au modèle du masque que seul un grand
devin pourra endosser lors du rite d’affiliation des
prochains candidats à la société du Dó.