Poignard au manche richement orné

Poignard au manche richement orné

Cette arme très élaborée appartient au type 3 (les manches, divers, sont sophistiqués, adoptant l’aspect d’une figure féminine ou masculine, d’animaux s’étirant vers le haut comme ici). Le
manche est composé de deux tigres dressés sur leurs pattes de derrière ; leur corps est
strié, pour évoquer le pelage. Leurs pattes avant sont croisées et soutiennent un petit
éléphant (la queue à gauche, la trompe et les défenses à droite) sur le dos duquel repose
une maison de type traditionnel sur pilotis, avec un toit aux deux pointes relevées.

De telles maisons se voient aussi
sur les « réceptacles à cauris » du royaume de Dian, dans le Yunnan, et encore
aujourd’hui en Insulinde.

À Làng Vac (province de Nghê An), des archéologues ont exhumé une pièce presque
identique en 1980 ; elle est actuellement exposée au musée de Nghê An.

Publ. : Cat. exp. Paris 2003, pl. 23, p. 67 (avec des représentations de maisons antiques
ou contemporaines sur pilotis pour comparaison) ; Viêt 2008, pl. 6, p. 73.

Édité par Laurence Mattet