Figure d'Athéna

Figure d’Athéna

La statuette met en scène une femme casquée debout, qui ne peut représenter que la
déesse Athéna. Les deux jambes jointes, elle se tient droit, les deux avant-bras avancés
à angle droit devant son corps, le gauche plus écarté que l’autre : à la main droite, elle
portait une lance aujourd’hui disparue.

Outre le casque de forme corinthienne qu’elle a
relevé sur son crâne, dégageant son front bordé d’une frange de cheveux régulièrement
alignée, elle porte sur son vêtement l’égide, la fameuse peau de chèvre, sorte de
cuirasse fabuleuse qui est un don de Zeus, bordée de petits serpents comme on les voit
stylisés sur la figurine, mais généralement décorée de la tête de Méduse, le Gorgoneion,
qu’on ne voit pas ici. Cet attribut divin couvre donc en demi-cercle la poitrine d’Athéna,
dont les deux seins sont soigneusement notés, tandis qu’il retombe à l’arrière de la silhouette, où le galbe des fesses est sensiblement indiqué, jusqu’au milieu des cuisses.

La figure porte sous l’égide un vêtement richement brodé à l’encolure comme en son
ourlet inférieur, dont un pan retombe sur le flanc droit, tandis qu’il forme une paryphè
entre les jambes, sur lesquelles l’étoffe forme des bandes qui remontent en oblique de
part et d’autre du pli central.

L’ensemble obéit aux conventions de l’archaïsme grec
finissant, vers la fin du VIe siècle avant J.-C., auxquelles appartient aussi l’expression
souriante du visage, avec cette remarque que la forme des bottines que porte Athéna,
où les extrémités tendent à se relever, pourrait faire penser à une figurine d’origine
étrusque, avec des calcei repandi, des souliers à la poulaine.