Fragment de bas-relief

Fragment de bas-relief

Ce fragment de relief conserve l’effigie d’un souverain en adoration. L’attitude est celle
d’un personnage saluant de la main droite ouverte une divinité qui lui faisait face et lui
présentant, de la main gauche, une offrande. Le roi apparaît ici coiffé du khépresh.

Cette couronne bleue était portée par Pharaon lorsqu’il conduisait ses troupes au
combat ou lorsqu’il accomplissait un geste rituel dans un temple. Sur le casque, le
cobra furieux dresse sa gorge dilatée en uraeus, protectrice de la royauté.

Tandis que le
visage, légèrement modelé dans le creux, laisse paraître une bouche souriante et une
oreille bien dégagée, donnant vie au visage royal. Dans le dos, un bandeau s’échappe
de la couronne, au-dessous de l’épaule droite. Le roi porte, au cou, un large collier de
plusieurs rangs de perles et pendeloques. Enfin, la forme du torse montre de larges
épaules donnant du buste une image triangulaire.

Le style de ce relief se rattache à
celui des derniers souverains indigènes et suggère une datation proche des IVe-IIIe
siècles avant J.-C. Sur la gauche du relief, deux signes hiéroglyphiques, gravés derrière
la couronne et sous l’épaule droite, forment les composants d’une légende assurant, pour le souverain, « [toute] protection de vie [derrière lui] » [1].

[1Parmi les exemples parallèles proches, cf. le relief Calouste Gulbenkian, inv. 167 (Assam 1991, p. 96-
97), et les reliefs Christos G. Bastis, n°28 a-c (Bothmer 1987, p. 76-77).