Vase large pansu

Vase large pansu

La céramique de l’époque gerzéenne, toujours composée de vases modelés à la main
(le tour à potier n’apparaîtra qu’à la fin de l’Ancien Empire, vers 2200 avant J.-C.), se
caractérise par des motifs bistres, peints sur fond clair. Le répertoire de cette production
se répartit en deux groupes de décors : scènes nilotiques et faune du désert, d’un côté,
et thèmes non-figuratifs de l’autre.

Dans la plupart des exemples de la seconde catégorie,
la panse de ces vases est ornée de spirales et de lignes droites ou ondulées, dont la
signification, diversement interprétée, demeure actuellement incertaine.
Pour la fabrication de ces vases, les Gerzéens ont utilisé une argile fine, prélevée dans des
strates de marne. Ce sont ces terres, naturellement enrichies de quartz, de mica, de
calcite et de feldspaths, qui donnent à ces récipients leur ton clair.

Quant à la forme de ce vase, c’est à l’évidence une réplique de la vaisselle de pierre [1].

Publ. : Butor et Valloggia 1990, p. 114 et 131.

[1Bibliographie : Cf. Vandier 1952, p. 436-439.