Figure anthropomorphe monoxyle

Figure anthropomorphe monoxyle

Appelée bioma au sein des groupes urama et de la rivière Era, cette figure humanoïde plate a été exécutée
à partir d’un seul morceau de bois prélevé sur l’épave d’une pirogue. Le verso ne présente aucune
décoration. La position des membres – bras levés entourant la tête, jambes à la perpendiculaire du corps avant de se replier en formant une courbe –
est caractéristique d’un grand nombre de figures
bioma. La sculpture est recouverte de motifs gravés
sur lesquels a été appliquée de la peinture blanche
et rouge. La petite tête comprend un front en croissant
à partir duquel se dessine le nez qui descend
jusqu’à la bouche ouverte. Sur la poitrine de la figure,
on distingue un décor blanc en forme de croissant
qui pourrait faire référence aux coquillages nacrés
obtenus grâce à des échanges avec les groupes établis
à l’est du golfe. Entre les jambes de la figure
bioma s’étend une barre de bois dans laquelle sont
ciselés des organes génitaux masculins stylisés et
un motif en forme de J, peint en rouge.

Comme pour d’autres objets du golfe, les motifs de
cette figure font allusion à un ancêtre de sexe masculin
associé à un clan spécifique. Les bioma étaient
placées au-dessus de crânes de crocodiles et de
cochons, à côté des gope, dans l’alcôve du clan. Ces
trophées étaient offerts aux esprits en hommage à
l’aide qu’ils apportaient lors des expéditions de chasse.