logo barbier-mueller

Exposition hors les murs à l’Institut du monde arabe
Paris

13 avril 2017 - 30 juillet 2017

Cinq œuvres d’Afrique noire au sein de l’exposition « De Tombouctou à Zanzibar, islams africains »

À l’occasion de l’exposition de l’Institut du monde arabe sur la diffusion et les cultures de l’islam en Afrique sub-saharienne, cinq pièces phares de la célèbre collection Barbier-Mueller sont présentées. Elles scellent notre vœu de célébrer les quarante ans d’ouverture du musée genevois. Cette sélection d’objets témoigne de la créativité des artisans d’Afrique subsaharienne et vient appuyer la richesse des sujets développés dans l’exposition. Plusieurs masques rythment le parcours, comme le masque ci-contre, le masque-planche bedu, impressionnant par sa taille et son décor en damier ou encore le masque Sibondel – en forme de buraq ailé – exhibé lors de fêtes religieuses musulmanes. Ces chefs-d’œuvre uniques, rassemblés à titre exceptionnel, offrent au visiteur un aperçu des traditions cultuelles qui coexistent avec l’arrivée de l’islam. À ces objets cérémoniels s’ajoutent des armes protéiformes dites « mahdistes » dont le fameux couteau de jet à inscription épigraphique arabe. Ces œuvres de la collection Barbier-Mueller jouent un rôle crucial dans l’exposition et révèlent la diversité des productions et des pratiques cultuelles en Afrique.

Nala Aloudat et Hanna Boghanim, commissaires de l’exposition, Institut du monde arabe
Site internet de l’Institut du monde arabe